Menu | Contenu | Retour | Actualités | Progression | Rechercher | Pied de page | Accessibilité | Plan du site | Accueil
Paroisse Saint Dominique
20, rue de la Tombe-Issoire
Adresse Postale
11, villa Saint Jacques
75014 PARIS
Tél : 01 45 65 20 25
Fax : 01 45 65 58 48
st.dominique.paroisse@orange.fr
MESSES A SAINT-DOMINIQUE
Lundi, une seule messe à 18h30
Mardi à vendredi :
8h, 12h15, 18h30
Samedi : 9h, 18h30
Dimanche
Eglise Saint-Dominique

9h, 10h30, 18h30 .
Pour les enfants, à 10h30, garderie et partage de la Parole adaptée.
Chapelle Saint-Yves
(11 rue Saint-Yves) :
9h30 (en français)
11h00 (en polonais).

- Des horaires particuliers sont prévus pour les fêtes et les temps de vacances.
Consultez les Annonces de la semaine dans la colonne de droite.
Diminuer la taille des caractères Augmenter la taille des caractères Imprimer la page
Accueil « Jumelage avec la M.A. de LA SANTE « Détenus et visiteurs, un même cœur pour L'adorer

Détenus et visiteurs, un même cœur pour L’adorer

Noël 2012, à la Maison d’Arrêt de la Santé. (Article paru dans "Paris Notre Dame" le 13/12/2012 et reproduit avec l’aimable autorisation de l’hebdomadaire.)
Comme chaque fête qui rassemble les familles, Noël est un moment particulièrement éprouvant pour les détenus. Leur lumière ? Une messe de Noël en compagnie des paroissiens de St-Dominique (14e) et de N.-D. de Lorette (9e), joyeux de faire entrer derrière les murs un peu de fête et d’amitié, en toute simplicité.

"Je suis là !"

C’est une équipe de dames âgées, venues prêter main-forte aux bénévoles habituels, qui préparera la semaine prochaine les sachets de chocolats pour les détenus de la prison de la Santé (14e).

Les paroissiens de St-Dominique et de N.-D. de Lorette, sensibilisés depuis une dizaine d’années par l’aumônerie de la Santé, font parvenir depuis plusieurs jours de nombreuses cartes de vœux vierges et pré-tim-brées, que les prisonniers pourront envoyer à leurs proches.

Elles viendront compléter le colis.
« Les enfants du catéchisme et ceux de l’école N.-D. de France sont aussi mis à contribution, explique Christiane Benoit, bénévole. Avec leurs dessins, ils apportent un peu de réconfort aux détenus. Nous leur expliquons que certaines personnes, le jour de Noël, peuvent se sentir très seules et tristes. »

Serviteurs inutiles

De la tristesse, on en lit effectivement sur les visages, le jour de Noël, à "la Santé". _ « Malgré la joie de nous voir, les détenus sont sur la réserve ce jour-là, murmure la bénévole avec émotion. Devant leur souffrance, je me sens impuissante. »

Mais au bout d’un moment, l’écoute et les sourires des visiteurs semblent alléger les fardeaux. « Merci d’être venue, ça nous fait du bien » : ces mots qui lui ont été adressés par l’un d’entre eux ont ému la première fois, Christiane...

Dans ce monde carcéral mis entre parenthèses par la société, la présence des visiteurs chrétiens fait écho à une double responsabilité.
« Tout d’abord celle du citoyen, fait valoir le P. Clochard-Bossuet, aumônier de la Santé. La justice est rendue au nom de la nation et nous ne pouvons pas nous désintéresser du sort de ceux que nous avons condamnés. Et surtout, en tant que chrétiens, nous avons quelque chose à dire : la Seigneurie du Christ s’exerce aussi dans les prisons. Il n’y a aucun lieu exempt de sa sollicitude. Jésus nous invite à porter un nouveau regard : "J’étais en prison et vous êtes venus à moi." »*

La dignité comme cadeau

Cette année, la messe de Noël sera célébrée le dimanche 23 décembre dans la salle polyvalente de la prison de la Santé, par le P. Clochard-Bossuet et Mgr Renauld de Dinechin, évêque auxiliaire. Une présence épiscopale qui touche profondément les détenus, très sensibles aux visites qu’ils reçoivent.
« C’est une manière de leur rendre leur dignité, souligne l’aumônier. Faire venir un tel invité montre combien nous les regardons comme des hommes et non comme des rejetés. Notre présence le jour de Noël va encore plus loin : elle est l’occasion de montrer que nous formons, détenus et visiteurs, une même famille. »

Après la messe, tout le monde se retrouve autour d’un buffet. Grâce aux dons qu’elle reçoit des paroissiens, l’aumônerie peut offrir quelques mets savoureux et prolonger la fête.

Agnès de Rivière

* Évangile selon saint Matthieu 25, 36.

© Paroisse Saint-Dominique, Paris 14ème - 2011-2013