Menu | Contenu | Retour | Actualités | Progression | Rechercher | Pied de page | Accessibilité | Plan du site | Accueil
Paroisse Saint Dominique
20, rue de la Tombe-Issoire
Adresse Postale
11, villa Saint Jacques
75014 PARIS
Tél : 01 45 65 20 25
Fax : 01 45 65 58 48
st.dominique.paroisse@orange.fr
MESSES A SAINT-DOMINIQUE
Lundi, une seule messe à 18h30
Mardi à vendredi :
8h, 12h15, 18h30
Samedi : 9h, 18h30
Dimanche
Eglise Saint-Dominique

9h, 10h30, 18h30
Pour les enfants, à 10h30, garderie et partage de la Parole adaptée.
Chapelle Saint-Yves
(11, rue Saint-Yves) :
9h30 (en français)
11h00 (en polonais)

- Des horaires particuliers sont prévus pour les fêtes et les temps de vacances.
Consultez les Annonces de la semaine dans la colonne de droite.
Dans la même rubrique
vidéos de la paroisse
Trouver une messe ?
Le portail jeune de l'Eglise de France
Voulez-vous rencontrer Jésus ?
La Voix du 14ème
Conférences des évêques de France
Le Jour du Seigneur
Radio Notre Dame
RCF : Radios chrétiennes francophones
Le saint du jour
JPEG - 6.5 ko
Port Saint Nicolas
Diminuer la taille des caractères Augmenter la taille des caractères Imprimer la page
Accueil « Les éditoriaux du dimanche « 2016 « Miséricordieux comme le Père

4ème dimanche du Temps Ordinaire 31janvier 2016 Année C

Miséricordieux comme le Père

Que de contraste dans les réactions aux propos de Jésus dans la synagogue de Nazareth (cf. Evangile de dimanche dernier) ! Les auditeurs tout à la fois lui rendent témoignage, s’étonnent du ‘message de grâce’, et se font vindicatifs : « fais de même ici, dans ton pays ! » C’est un travers bien humain que de vouloir exiger de Dieu ce que pourtant il nous donne par pur amour, par pure gratuité.
S’appuyant sur la prophétie d’Isaïe, Jésus avait annoncé une ‘année favorable accordée par le Seigneur’, c’est-à-dire une année jubilaire, une année de grâce, propice à recevoir les dons que Dieu fait dans sa miséricorde. C’est dans cette tradition déjà repérable dans l’histoire du peuple d’Israël que s’ancre la pratique de l’Eglise de l’Année Sainte’ comme celle que nous vivons actuellement.
Ce que Jésus venait révéler aux siens, c’est qu’en ayant par le passé secouru la veuve de Sarepta et guéri le syrien Naaman, Dieu montrait au peuple de l’Alliance la dimension universelle de sa compassion. Si la scène tourna au pugilat, c’est parce que ses auditeurs souhaitaient capter la grâce de Dieu à leur seul profit. Cela procède d’un certain malentendu qui peut être aussi le nôtre : considérer que les dons de Dieu son plus à recevoir qu’à donner. Car le Seigneur ne nous invite pas tant à recevoir les dons de sa grâce, qu’à participer à la générosité de sa miséricorde.
N’hésitons pour cela à suivre le chemin que chante saint Paul (2ème lecture) : celui de la charité divine, le plus grand de tous les dons, qui nous fait devenir ‘miséricordieux comme le Père’.

Père Franck Derville, Aumônier de l’hôpital Cochin – Port-Royal

© Paroisse Saint-Dominique, Paris 14ème - 2011-2013