Menu | Contenu | Retour | Actualités | Progression | Rechercher | Pied de page | Accessibilité | Plan du site | Accueil
Paroisse Saint Dominique
20, rue de la Tombe-Issoire
Adresse Postale
11, villa Saint Jacques
75014 PARIS
Tél : 01 45 65 20 25
Fax : 01 45 65 58 48
st.dominique.paroisse@orange.fr
MESSES A SAINT-DOMINIQUE
Lundi, une seule messe à 18h30
Mardi à vendredi :
8h, 12h15, 18h30
Samedi : 9h, 18h30
Dimanche
Eglise Saint-Dominique

9h, 10h30, 18h30 .
Pour les enfants, à 10h30, garderie et partage de la Parole adaptée.
Chapelle Saint-Yves
(11 rue Saint-Yves) :
9h30 (en français)
11h00 (en polonais).

- Des horaires particuliers sont prévus pour les fêtes et les temps de vacances.
Consultez les Annonces de la semaine dans la colonne de droite.
Dans la même rubrique
vidéos de la paroisse
Trouver une messe ?
Le portail jeune de l'Eglise de France
Voulez-vous rencontrer Jésus ?
La Voix du 14ème
Conférences des évêques de France
Le Jour du Seigneur
Radio Notre Dame
RCF : Radios chrétiennes francophones
Le saint du jour
JPEG - 6.5 ko
Port Saint Nicolas
Diminuer la taille des caractères Augmenter la taille des caractères Imprimer la page
Accueil « Les éditoriaux du dimanche « 2016 « TROIS SCRUTINS POUR… UNE CONVERSION !

5ème dimanche de Carême - 13 mars 2016 - Année C Textes année A

TROIS SCRUTINS POUR… UNE CONVERSION !

En ce temps de carême, approfondissons le sens des scrutins qui fortifient les catéchumènes dans leur démarche et rappellent à chaque baptisé sa conversion permanente.
Pour des élections, on scrute l’opinion du peuple, c’est-à-dire qu’on observe, on analyse, on questionne, on creuse, on sonde. L’Église offre aux catéchumènes trois rites pénitentiels que l’on appelle ?scrutins ?. Le mot évoque le discernement entre la lumière et les ténèbres. On se laisse scruter par Dieu pour voir les intentions du cœur. Les ?appelés ? sont en effet invités à la conversion, à se tourner vers le Seigneur pour se voir à sa lumière. Le rituel recommande de célébrer ces trois scrutins, solennellement, les 3ème, 4ème et 5ème dimanches de carême. Pourquoi ? L’origine du carême vient de ce chemin que font les catéchumènes vers le Pâques et le sacrement. Ce ne sont pas les catéchumènes qui se sont intégrés au carême, c’est l’Église entière qui accompagne le chemin des catéchumènes. Elle rappelle ainsi que tous les baptisés ont à vivre cette dimension de conversion avec les catéchumènes. Pendant la veillée pascale, nous renouvelons notre baptême, nous professons notre foi. Les catéchumènes réveillent la grâce du baptême qui pour beaucoup a été reçu dans l’inconscience de la toute petite enfance. Un itinéraire lors des dimanches de carême est alors proposé par le rituel qui aide les catéchumènes et les fidèles à réfléchir sur l’articulation entre le baptême et le combat spirituel. Le carême est la participation à ce combat pour aboutir à la liturgie baptismale du Samedi Saint.
Purifier les cœurs et les intelligences, fortifier contre les tentations, convertir les intentions, stimuler les volontés, afin que les catéchumènes s’attachent plus profondément au Christ et poursuivent leur effort pour aimer Dieu, voici le sens de ces scrutins tels qu’ils sont définis par le rituel. Si les catéchumènes lors de ces scrutins sont plongés dans la grâce de l’Église entourés de la communauté des fidèles de leur paroisse, la présence des catéchumènes donne à l’assemblée la grâce de redécouvrir sa vocation et sa mission. Les fidèles baptisés qui vivent également ce combat spirituel ne reçoivent pas le rituel de délivrance comme les catéchumènes, mais sont appelés à vivre les trois dimensions du carême : jeûne, prière et partage, et à s’appuyer sur le sacrement de la réconciliation qui n’est autre qu’une reprise du baptême.

Père Slawek Zabiegalowski

© Paroisse Saint-Dominique, Paris 14ème - 2011-2013