Menu | Contenu | Retour | Actualités | Progression | Rechercher | Pied de page | Accessibilité | Plan du site | Accueil
Paroisse Saint Dominique
20, rue de la Tombe-Issoire
Adresse Postale
11, villa Saint Jacques
75014 PARIS
Tél : 01 45 65 20 25
Fax : 01 45 65 58 48
st.dominique.paroisse@orange.fr
MESSES A SAINT-DOMINIQUE
Lundi, une seule messe à 18h30
Mardi à vendredi :
8h, 12h15, 18h30
Samedi : 9h, 18h30
Dimanche
Eglise Saint-Dominique

9h, 10h30, 18h30 .
Pour les enfants, à 10h30, garderie et partage de la Parole adaptée.
Chapelle Saint-Yves
(11 rue Saint-Yves) :
9h30 (en français)
11h00 (en polonais).

- Des horaires particuliers sont prévus pour les fêtes et les temps de vacances.
Consultez les Annonces de la semaine dans la colonne de droite.
Dans la même rubrique
vidéos de la paroisse
Trouver une messe ?
Le portail jeune de l'Eglise de France
Voulez-vous rencontrer Jésus ?
La Voix du 14ème
Conférences des évêques de France
Le Jour du Seigneur
Radio Notre Dame
RCF : Radios chrétiennes francophones
Le saint du jour
JPEG - 6.5 ko
Port Saint Nicolas
Diminuer la taille des caractères Augmenter la taille des caractères Imprimer la page
Accueil « Les éditoriaux du dimanche « 2016 « Si nous nous taisons, les pierres crieront …

3ème dimanche de Pâques 10 avril 2016

Si nous nous taisons, les pierres crieront …

Que d’événements nous avons pu vivre en Eglise, depuis trois semaines : l’entrée triomphale de Jésus à Jérusalem, son dernier repas avec l’institution de l’Eucharistie, sa condamnation après un simulacre de procès, son supplice sur la croix, ses souffrances, sa mort, et … la joie de sa résurrection comme cela était annoncé dans les Ecritures.
Puis, en conclusion de l’octave de Pâques : la fête de la miséricorde divine où nous avons pu goûter au mystère de la Foi, en reconnaissant Jésus, le Christ comme visage de la miséricorde du Père, par l’offrande de sa vie.

Le Christ est mort sur la croix en portant nos péchés, en rachetant toutes nos fautes. Le don de sa vie nous permet de ne pas rester dans la mort mais de ressusciter avec Lui.

Ses apôtres en ont été les témoins, et par notre baptême, nous en sommes devenus aussi les témoins. Ses apôtres avaient l’interdiction par les autorités de l’époque, de parler de cette Bonne Nouvelle, et ont subi des humiliations, tout en restant joyeux d’avoir été jugés dignes d’être persécutés pour le Nom de Jésus.

Aujourd’hui, dans un grand nombre de pays d’Afrique ou du moyen Orient, les chrétiens subissent aussi les humiliations pour le Nom de Jésus.

Devant cet amour infini de Dieu, ne sommes-nous pas appelés à proclamer la Bonne Nouvelle du Christ ? Alors, ne restons pas triste par notre silence, comme le jeune homme riche était triste de ne pas suivre le Christ, car il avait de trop grands biens ! Soyons dans la joie d’annoncer la Bonne Nouvelle comme les témoins de la Foi, qui n’en ont pas craint les risques.

Patrick Bonnemaison – diacre

© Paroisse Saint-Dominique, Paris 14ème - 2011-2013