Menu | Contenu | Retour | Actualités | Progression | Rechercher | Pied de page | Accessibilité | Plan du site | Accueil
Paroisse Saint Dominique
20, rue de la Tombe-Issoire
Adresse Postale
11, villa Saint Jacques
75014 PARIS
Tél : 01 45 65 20 25
Fax : 01 45 65 58 48
st.dominique.paroisse@orange.fr
MESSES A SAINT-DOMINIQUE
Lundi, une seule messe à 18h30
Mardi à vendredi :
8h, 12h15, 18h30
Samedi : 9h, 18h30
Dimanche
Eglise Saint-Dominique

9h, 10h30, 18h30
Pour les enfants, à 10h30, garderie et partage de la Parole adaptée.
Chapelle Saint-Yves
(11, rue Saint-Yves) :
9h30 (en français)
11h00 (en polonais)

- Des horaires particuliers sont prévus pour les fêtes et les temps de vacances.
Consultez les Annonces de la semaine dans la colonne de droite.
Dans la même rubrique
vidéos de la paroisse
Trouver une messe ?
Le portail jeune de l'Eglise de France
Voulez-vous rencontrer Jésus ?
La Voix du 14ème
Conférences des évêques de France
Le Jour du Seigneur
Radio Notre Dame
RCF : Radios chrétiennes francophones
Le saint du jour
JPEG - 6.5 ko
Port Saint Nicolas
Diminuer la taille des caractères Augmenter la taille des caractères Imprimer la page
Accueil « Les éditoriaux du dimanche « 2016 « « Confiance et Amour »

24ème dimanche du Temps Ordinaire 11 septembre 2016 - Année C

« Confiance et Amour »

Après avoir quitté la maison de son père, et avoir gaspillé sa part de l’héritage, la vie du deuxième fils se dégrade. Très vite il se retrouve dans la misère et la solitude. C’est la faim qui le fait penser à la maison de son père où les ouvriers ont de quoi à manger. Cependant, il est conscient qu’il n’a plus aucun droit à faire valoir dans la maison de son père. Il n’a plus le droit d’y retourner en tant que fils. Il a perdu cette dignité. Il ne peut y retourner que pour se présenter en tant qu’un ouvrier. « Il se leva et s’en alla vers son père. »

Sa démarche est par contre plein de confiance. Une confiance aveugle, plein d’incertitudes. Car le fils le plus jeune ne sait pas comment va réagir son père. Il risque d’être renvoyé ou au moins de recevoir une grande punition. Ce qui est certain, c’est qu’il sera grondé. Et comment vont réagir son frère et les autres serviteurs ? Néanmoins, il prend le chemin du retour, en toute humilité et confiant.

Son accueil est plein de surprises. Son père semble l’attendre et le guetter. Il l’embrasse et ne lui laisse pas le temps de finir sa phrase bien préparée. En plus, il ordonne de préparer un festin et il lui donne tous les signes qui lui rendent sa dignité de fils. En lui mettant une bague au doigt, il lui procure même le droit de sceller des contrats en son nom. Ainsi il devient l’intendant de l’entreprise. En tant que fils « il était mort », mais grâce à l’attitude inespérée de son père « il est revenu à la vie ». Quelle générosité ! Quel risque et surtout quelle folie ! Mais voilà l’amour et la miséricorde du père.

Il y a encore le fils ainé. Celui-ci n’accepte pas l’attitude de son père envers son fils cadet. Pour lui, ce n’est pas juste. Lui qui a toujours fait ce que le père lui a demandé, il se croit juste. Il pense donc avoir droit à une récompense. Il croit avoir le droit de juger son frère et son père. Il n’est pas dans la confiance. Il ne sait pas que « tout ce qui est au père est aussi à lui. » Fort probable qu’après le père, ce sera le fils cadet qui sortira pour aller à l’encontre du frère ainé. La miséricorde du père l’a notamment profondément touché et transformé !

Cette parabole nous conduit au cœur de l’Evangile. Tout le christianisme est là. « Seule la confiance conduit à l’Amour », dit sainte Thérèse de l’Enfant Jésus. Voilà la Bonne Nouvelle : Dieu ne déçoit jamais notre confiance. Il nous accueille toujours les bras ouverts. Il nous attend !

Père Etienne Heyse

© Paroisse Saint-Dominique, Paris 14ème - 2011-2013