Menu | Contenu | Retour | Actualités | Progression | Rechercher | Pied de page | Accessibilité | Plan du site | Accueil
Paroisse Saint Dominique
20, rue de la Tombe-Issoire
Adresse Postale
11, villa Saint Jacques
75014 PARIS
Tél : 01 45 65 20 25
Fax : 01 45 65 58 48
st.dominique.paroisse@orange.fr
MESSES A SAINT-DOMINIQUE
Lundi, une seule messe à 18h30
Mardi à vendredi :
8h, 12h15, 18h30
Samedi : 9h, 18h30
Dimanche
Eglise Saint-Dominique

9h, 10h30, 18h30
Pour les enfants, à 10h30, garderie et partage de la Parole adaptée.
Chapelle Saint-Yves
(11, rue Saint-Yves) :
9h30 (en français)
11h00 (en polonais)

- Des horaires particuliers sont prévus pour les fêtes et les temps de vacances.
Consultez les Annonces de la semaine dans la colonne de droite.
Dans la même rubrique
vidéos de la paroisse
Trouver une messe ?
Le portail jeune de l'Eglise de France
Voulez-vous rencontrer Jésus ?
La Voix du 14ème
Conférences des évêques de France
Le Jour du Seigneur
Radio Notre Dame
RCF : Radios chrétiennes francophones
Le saint du jour
JPEG - 6.5 ko
Port Saint Nicolas
Diminuer la taille des caractères Augmenter la taille des caractères Imprimer la page
Accueil « Les éditoriaux du dimanche « 2016 « Pourquoi franchir une Porte Sainte

Rentrée Paroissiale 2 octobre 2016

Pourquoi franchir une Porte Sainte

Nous franchissons un certain nombre de portes dans notre vie quotidienne : porte de l’appartement pour entrer chez nous ; porte de notre chambre pour être tranquille ; porte de l’école, du bureau, portes de Paris (par exemple, la porte d’Orléans). Franchir la Porte Sainte à Saint Sulpice ce dimanche avec toute la paroisse Saint Dominique n’est pas franchir une porte ordinaire : cela peut changer le sens et la valeur de chaque porte traversée par notre vie.
La Porte qui s’ouvre pour nous en ce Jubilée de la Miséricorde est le signe d’une porte qui nous a été grand ouverte par le Christ et qui est toujours ouverte pour nous, car Il est en définitive le cœur ouvert du Père : “Moi, je suis la porte des brebis” (Jn 10, 7). Grâce à Lui et à travers Lui nous pouvons voir le visage du Père. Seul Christ est l’accès à Dieu car c’est Lui “la porte du Seigneur : qu’ils entrent, les justes !” (Ps 117, 20). C’est pourquoi le franchissement de la Porte est une vraie profession de foi : cela signifie confesser comme Pierre que Jésus est “le Christ, le Fils du Dieu vivant !” (Mt 16, 16).
A notre baptême nous avons franchi la porte de l’église. Nous appartenons à la famille des chrétiens. Avec les autres baptisés, le Christ nous fait passer de la mort à la vie avec Dieu ; avec le Christ, nous quittons la tentation et le péché pour accueillir en nous le pardon, porte pour entrer dans la vie divine. Quand nous franchissons la porte sainte, nous nous rappelons notre baptême.
Et pourtant, pas même une porte ouverte ne suffit si nos pas ne la franchissent pas : l’Année Sainte et le passage de la Porte Sainte sont ainsi le signe de l’appel à notre liberté, à une décision concrète de laisser derrière nous tout ce qui alourdit notre chemin de rencontre avec le Christ. La grâce et la liberté ne s’opposent pas, car c’est précisément la Grâce qui réveille notre liberté et lui donne la possibilité de faire ses pas.
Franchir la Porte Sainte ne signifie pas seulement entrer dans une église comme si on entrait dans des édifices sacrés : « En passant la Porte Sainte, nous nous laisserons embrasser par la miséricorde de Dieu, et nous nous engagerons à être miséricordieux avec les autres comme le Père l’est avec nous. » Pape François Bulle d’indiction 3.14.

Père Slawek Zabiegalowski

© Paroisse Saint-Dominique, Paris 14ème - 2011-2013