Menu | Contenu | Retour | Actualités | Progression | Rechercher | Pied de page | Accessibilité | Plan du site | Accueil
Paroisse Saint Dominique
20, rue de la Tombe-Issoire
Adresse Postale
11, villa Saint Jacques
75014 PARIS
Tél : 01 45 65 20 25
Fax : 01 45 65 58 48
st.dominique.paroisse@orange.fr
MESSES A SAINT-DOMINIQUE
Lundi, une seule messe à 18h30
Mardi à vendredi :
8h, 12h15, 18h30
Samedi : 9h, 18h30
Dimanche
Eglise Saint-Dominique

9h, 10h30, 18h30
Pour les enfants, à 10h30, garderie et partage de la Parole adaptée.
Chapelle Saint-Yves
(11, rue Saint-Yves) :
9h30 (en français)
11h00 (en polonais)

- Des horaires particuliers sont prévus pour les fêtes et les temps de vacances.
Consultez les Annonces de la semaine dans la colonne de droite.
Dans la même rubrique
vidéos de la paroisse
Trouver une messe ?
Le portail jeune de l'Eglise de France
Voulez-vous rencontrer Jésus ?
La Voix du 14ème
Conférences des évêques de France
Le Jour du Seigneur
Radio Notre Dame
RCF : Radios chrétiennes francophones
Le saint du jour
JPEG - 6.5 ko
Port Saint Nicolas
Diminuer la taille des caractères Augmenter la taille des caractères Imprimer la page
Accueil « Les éditoriaux du dimanche « 2017 « « Je suis la résurrection et la vie »

5ème dimanche de Carême 2 avril 2017

« Je suis la résurrection et la vie »

Décidément, les évangiles de ces 3 derniers dimanches du carême - laissons de côté ceux des deux premiers dimanche, les habituels épisodes des tentations au désert et de la Transfiguration - auront mis en avant des blessés de la vie : une femme samaritaine à la vie compliquée, en mal d’amour ; un homme aveugle de naissance, réduit à la mendicité ; et, ce dimanche, ce malade incurable qui semble n’avoir pour toute famille que deux sœurs, lesquelles sont donc veuves ou célibataires.

Figures d’une humanité malmenée, désorientée, cassée par la vie. Notre humanité, confrontée à la question du sens : sens de la vie, de la mort, de ce qu’il y a après la mort. C’est à ces pauvres que le Christ se révèle en priorité et leur dévoile sa messianité : « Moi, je suis la résurrection et la vie. Celui qui croit en moi, même s’il meurt, vivra  » dit-il à Marthe qui, tout de même, (et à la différence de sa sœur Marie) lui aura demandé d’intercéder auprès de Dieu. C’est à travers eux ; en les faisant progresser sur un chemin de foi et d’espérance, qu’il se révèle à tous comme Sauveur.

C’est encore au prix de sa vie que Jésus va ramener Lazare à la vie, puisque comme le dit explicitement la suite du récit évangélique, ce signe accompli à proximité de Jérusalem et de la Pâque juive va précipiter la décision de faire arrêter Jésus pour le condamner à mort. Avec ce passage de l’Evangile, nous entrons donc véritablement dans le temps de la Passion. Puisse la célébration prochaine des jours saints nous rendre plus attentifs et solidaires envers tous ceux qui, plus encore en nous, confrontés à la précarité de la vie, ont besoin de réconfort et de soutien.

Père Franck DERVILLE. Aumônier de l’hôpital Cochin – Port-Royal

© Paroisse Saint-Dominique, Paris 14ème - 2011-2013