Menu | Contenu | Retour | Actualités | Progression | Rechercher | Pied de page | Accessibilité | Plan du site | Accueil
Paroisse Saint Dominique
20, rue de la Tombe-Issoire
Adresse Postale
11, villa Saint Jacques
75014 PARIS
Tél : 01 45 65 20 25
Fax : 01 45 65 58 48
st.dominique.paroisse@orange.fr
MESSES A SAINT-DOMINIQUE
Lundi, une seule messe à 18h30
Mardi à vendredi :
8h, 12h15, 18h30
Samedi : 9h, 18h30
Dimanche
Eglise Saint-Dominique

9h, 10h30, 18h30
Pour les enfants, à 10h30, garderie et partage de la Parole adaptée.
Chapelle Saint-Yves
(11, rue Saint-Yves) :
9h30 (en français)
11h00 (en polonais)

- Des horaires particuliers sont prévus pour les fêtes et les temps de vacances.
Consultez les Annonces de la semaine dans la colonne de droite.
Dans la même rubrique
vidéos de la paroisse
Trouver une messe ?
Le portail jeune de l'Eglise de France
Voulez-vous rencontrer Jésus ?
La Voix du 14ème
Conférences des évêques de France
Le Jour du Seigneur
Radio Notre Dame
RCF : Radios chrétiennes francophones
Le saint du jour
JPEG - 6.5 ko
Port Saint Nicolas
Diminuer la taille des caractères Augmenter la taille des caractères Imprimer la page
Accueil « Les éditoriaux du dimanche « 2018 « Pour être le premier...

Pour être le premier...

25ème dimanche du Temps Ordinaire - 23 septembre 2018 - Année B

Pour être le premier, il faut battre les autres. Il faut sans cesse se comparer aux autres. Pour être le premier, il faut être plus grand, plus fort, plus qualifié, plus compétitif, plus savant, plus… que les autres. Voilà la logique de ce monde.

Jésus nous indique par contre un autre chemin : celui du service des petits, des vulnérables, des pauvres, etc. Ce sont eux qui nous donnent d’être le premier aux yeux de Dieu, le premier dans son Royaume. C’est le chemin de l’abaissement, du service et de la charité. C’est un chemin sur lequel on aide les autres, les petits en particulier, à grandir en humanité. Ce chemin conduit à Dieu.

C’est le chemin sur lequel Jésus s’est engagé jusqu’au bout, jusque sur la croix. Il a choisi ce chemin d’amour et de charité jusqu’au bout parce qu’ainsi il allait nous rendre le service le plus grand : nous réconcilier avec Dieu ; la possibilité de Le rencontrer ; être en communion avec Lui.

Suivre Jésus, c’est emprunter le même chemin. C’est s’abaisser en faveur des petits et des vulnérables et ainsi s’ouvrir pour accueillir le Christ et avec lui, le Père. Dieu se laisse en effet rencontrer dans le service des autres. C’est là que l’on comprend de l’intérieur qui est Dieu.

L’accueil de Jésus passe en effet par l’accueil des petits. Si on ne sait pas les mettre au centre, on ne connaîtra jamais le Christ ni le Père. « Quiconque accueille en mon nom un enfant comme celui-ci, dit Jésus, c’est moi qu’il accueille. Et celui qui m’accueille, ce n’est pas moi qu’il accueille, mais Celui qui m’a envoyé. » Jésus l’explique par un geste symbolique. Il met un enfant à la place qui est la sienne, au centre, au milieu. Il cède sa propre place.

Voilà donc ce à quoi nous sommes appelés : à mettre les petits et les vulnérables au centre et à les servir. Ce sont eux nos maîtres. Dans l’histoire de notre Église, il y en a malheureusement – évêques, prêtres, religieux et laïcs – qui ont oublié cette règle de vie et qui ont blessés les petits de manière violente et souvent irréparable. Quelle honte ! Quelle trahison du Christ lui-même ! Prions pour eux, prions pour les blessés.

Père Etienne Heyse

© Paroisse Saint-Dominique, Paris 14ème - 2011-2017