Menu | Contenu | Retour | Actualités | Progression | Rechercher | Pied de page | Accessibilité | Plan du site | Accueil
Paroisse Saint Dominique
20, rue de la Tombe-Issoire
Adresse Postale
11, villa Saint Jacques
75014 PARIS
Tél : 01 45 65 20 25
Fax : 01 45 65 58 48
st.dominique.paroisse@orange.fr
MESSES A SAINT-DOMINIQUE
Lundi, une seule messe à 18h30
Mardi à vendredi :
8h, 12h15, 18h30
Samedi : 9h, 18h30
Dimanche
Eglise Saint-Dominique

9h, 10h30, 18h30
Pour les enfants, à 10h30, garderie et partage de la Parole adaptée.
Chapelle Saint-Yves
(11, rue Saint-Yves) :
9h30 (en français)
11h00 (en polonais)

- Des horaires particuliers sont prévus pour les fêtes et les temps de vacances.
Consultez les Annonces de la semaine dans la colonne de droite.
Diminuer la taille des caractères Augmenter la taille des caractères Imprimer la page
Accueil « Actualités « Prier le chapelet avec le Pape François pour l’Église

Prier le chapelet avec le Pape François pour l’Église

27ème dimanche du Temps Ordinaire - 7 octobre 2018 - Année B

En la fête des Saints Archanges, le pape François, avec urgence et gravité, a appelé tous les fidèles à prier tous les jours de ce mois du rosaire, le chapelet à l’intention de l’Église pour « demander à la sainte Vierge et à l’archange Michel de la protéger contre le diable qui cherche à nous séparer de Dieu et à nous diviser ».

Pour certains, prier le chapelet n’est pas évident par peur de tomber dans la répétition mécanique. Il est alors bon de prier le chapelet en présence d’une image ou une statue de la Vierge Marie, si possible avec l’enfant Jésus dans ses bras. Cela peut nous aider à nous adresser à Marie, tout en la regardant, d’une manière directe avec les paroles de l’ange Gabriel lors de l’annonciation (« Je vous salue, Marie, pleine de grâce. Le Seigneur est avec vous. ») et celles d’Élisabeth lors de la visitation (« Vous êtes bénie entre toutes les femmes, et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. »). On n’a en effet jamais fini d’explorer le mystère qui a habité la Vierge Marie. C’est pourquoi on peut aussi payer un peu plus d’attention à l’une ou l’autre phrase (p.ex. : « Le Seigneur est avec vous »). Répéter avec le cœur ouvert, aimant et attentif, ce n’est non pas rabâcher mais creuser, approfondir, entrer dans le mystère.

Après le nom de Jésus, on peut aussi ajouter une petite phrase qui évoque le mystère que l’on est en train de méditer (p.ex. : « et le fruit de vos entrailles est béni, Jésus, qui a été flagellé. »). Et on peut s’arrêter quelques instants en silence sur ce mystère. Le rosaire est en effet une méditation et une contemplation de la vie de Jésus dans ses différents aspects pour que l’on y entre avec lui. Il est donc important de prendre son temps pour prier le rosaire.

Ce qu’on demande enfin à Marie, c’est de prier pour nous qui sommes pécheurs ; c’est-à-dire pour moi qui prie, mais aussi pour tous ceux que nous portons dans notre prière, et enfin pour l’Église entière. Oui, on s’adresse à Marie comme on s’adresse à sa maman ou à une bonne amie, avec des paroles toutes simples, dans la simplicité et l’humilité, dans la confiance et avec affection, pour trouver refuge chez celle que nous célébrons ce dimanche comme « Notre Dame du Rosaire ».

Père Etienne Heyse

© Paroisse Saint-Dominique, Paris 14ème - 2011-2017