Menu | Contenu | Retour | Actualités | Progression | Rechercher | Pied de page | Accessibilité | Plan du site | Accueil
Paroisse Saint Dominique
20, rue de la Tombe-Issoire
Adresse Postale
11, villa Saint Jacques
75014 PARIS
Tél : 01 45 65 20 25
st.dominique.paroisse@orange.fr
Trouver une messe ?
Le portail jeune de l'Eglise de France
Voulez-vous rencontrer Jésus ?
La Voix du 14ème
Conférences des évêques de France
Le Jour du Seigneur
Radio Notre Dame
RCF : Radios chrétiennes francophones
Le saint du jour
Dans la même rubrique
MESSES A SAINT-DOMINIQUE
Messes en semaine
Lundi  : 18h30
Mardi à vendredi  : 12h15, 18h30
Samedi  : 9h
Messes dominicales
Samedi  : 18h30
Dimanche  : 9h, 10h30, 18h30
Pour les enfants, à 10h30, garderie et partage de la Parole adaptée.
Chapelle Saint-Yves
11, rue Saint-Yves
Dimanche 11h00 (en polonais)
- Des horaires particuliers sont prévus pour les fêtes et les temps de vacances.
Consultez les Annonces de la semaine dans la colonne de droite.
Diminuer la taille des caractères Augmenter la taille des caractères Imprimer la page
Accueil « Les éditoriaux du dimanche « 2019 « Du cœur dur au cœur pur : le chemin de la miséricorde

Du cœur dur au cœur pur : le chemin de la miséricorde

24ème dimanche du Temps Ordinaire - 15 septembre 2019 - Année C

Il est bien nôtre ce cri de David dans son Miserere  : « Crée en moi un cœur pur, ô mon Dieu » (Ps 50,12). Accablés par les déchirements, les violences, les péchés – nos péchés – qui défigurent l’humanité, nous sommes parfois tentés d’oublier la puissance de la miséricorde divine qui, dans toute l’histoire du salut, a le dernier mot ! Saint Jean-Paul II le disait à sa manière : « Seule la miséricorde peut imposer une limite au mal ».

Les fils d’Israël en ont fait l’expérience dans l’idolâtrie du Veau d’Or. Moïse brise les tables de la Loi pour signifier la rupture du péché. Le renouvellement de celles-ci ne viendra qu’après le don de miséricorde : « Le Seigneur renonça au mal qu’il avait voulu faire à son peuple » (Ex 32,14). En réalité, c’est dans les cœurs que tout se joue et non seulement sur des tables de pierres. Les cœurs sont partagés et endurcis, les nuques raides. Ce sont ces cœurs durs qu’il faut briser dans l’attente d’un « cœur nouveau » (Ez 36,26) pour que, par le don de l’Esprit, la loi nouvelle soit inscrite dans les cœurs (cf. Jr 31,33) pour les purifier. Le fils cadet de la parabole aussi goûte cette joie de se voir, par la miséricorde de son père, restaurer dans sa dignité de fils : « Son père fut saisi de compassion, il courut se jeter à son cou et le couvrit de baiser » (Jn 15,20).

Avec saint Paul, nous pouvons, nous aussi, témoigner de ce chemin de la miséricorde en nos cœurs. L’Apôtre, qui fut autrefois « blasphémateur, persécuteur et violent », le dit humblement : « le Christ Jésus est venu dans le monde pour sauver les pécheurs. Et moi, je suis le premier des pécheurs. Mais s’il m’a été fait miséricorde, c’est afin qu’en moi le premier, le Christ Jésus montre toute sa patience » (1 Tim 1,15-16).

Cette gratuité du pardon n’est pas accueillie par le fils aîné de la parabole. Sommes-nous capables de l’accueillir dans notre vie et celle de nos frères ? Croyons-nous vraiment que le Seigneur est capable de traverser le refus que nous opposons à ses dons et de nous les redonner dans le pardon ?

Ce pardon est toujours offert – notamment à saint Dominique où vos prêtres sont heureux de vous le donner de la part du Seigneur. Profitez-en !

Père Jean Rencki+

© Paroisse Saint-Dominique, Paris 14ème - 2011-2017