Menu | Contenu | Retour | Actualités | Progression | Rechercher | Pied de page | Accessibilité | Plan du site | Accueil
Paroisse Saint Dominique
20, rue de la Tombe-Issoire
Adresse Postale
11, villa Saint Jacques
75014 PARIS
Tél : 01 45 65 20 25
st.dominique.paroisse@orange.fr
Trouver une messe ?
Le portail jeune de l'Eglise de France
Voulez-vous rencontrer Jésus ?
La Voix du 14ème
Conférences des évêques de France
Le Jour du Seigneur
Radio Notre Dame
RCF : Radios chrétiennes francophones
Le saint du jour
MESSES A SAINT-DOMINIQUE
Messes en semaine
Lundi  : 18h30
Mardi à vendredi  : 12h15, 18h30
Samedi  : 9h
Messes dominicales
Samedi  : 18h30
Dimanche  : 9h, 10h30, 18h30
Pour les enfants, à 10h30, garderie et partage de la Parole adaptée.
Chapelle Saint-Yves
11, rue Saint-Yves
Dimanche 11h00 (en polonais)
- Des horaires particuliers sont prévus pour les fêtes et les temps de vacances.
Consultez les Annonces de la semaine dans la colonne de droite.
Diminuer la taille des caractères Augmenter la taille des caractères Imprimer la page
Accueil « Actualités « Le creux du manteau

Le creux du manteau

1er dimanche de l’Avent - 1er décembre 2019 - Année A

Mexique, samedi 9 décembre 1531. De bon matin, alors qu’il fait encore nuit, un humble paysan se rend à la messe. Il se nomme Juan Diego. En chemin, attentif au chant des oiseaux, il entend soudain une douce voix l’appeler par son nom. Il gravit la colline de Tepeyac, et là, sur le sommet, une belle Dame lui apparaît. Elle se tient debout, toute resplendissante, sur un fleuve de lumière (« guadalupe »). C’est la sainte Vierge Marie. Elle l’envoie demander à l’évêque de faire construire une église en ce lieu. Monseigneur Juan de Zumarraga n’est pas d’emblée convaincu. Il demande un signe.

Lors d’une nouvelle apparition, la sainte Vierge rassure Juan Diego et l’exhorte à la confiance : « Ne crains rien ! Ne suis-je pas là, moi qui suis ta mère ? N’es-tu pas au creux de mon manteau ? ». Plein d’une confiance renouvelée, Juan Diego s’exécute. A la demande de la sainte Vierge, il gravit la colline pour y cueillir des fleurs qu’il dispose dans sa cape. Devant ces magnifiques roses, l’évêque est effectivement émerveillé. Mais un signe retient soudain son attention : il découvre l’image de la sainte Vierge imprimée sur la toile de la cape. Le portrait de Marie est conforme à celui que san Juan Diego lui a décrit. Convaincu, l’évêque tombe à genoux devant ce miracle et répond aux demandes de la belle Dame. Le sanctuaire de Notre Dame de Guadalupe est né.

C’est aujourd’hui que débute l’Avent. Deux belles fêtes mariales nous attendent : le 8 décembre, l’Immaculée Conception, et le 12 décembre, Notre Dame de Guadalupe. Préparons-nous avec ardeur à célébrer Noël, dans la joie d’accueillir le Messie, avec la sainte Vierge Marie, qui murmure à chacun de nous : « Ne crains rien ! Ne suis-je pas là, moi qui suis ta mère ? N’es-tu pas au creux de mon manteau ? »

Abbé Cyril GORDIEN +

© Paroisse Saint-Dominique, Paris 14ème - 2011-2017