Menu | Contenu | Retour | Actualités | Progression | Rechercher | Pied de page | Plan du site | Accueil
Paroisse Saint Dominique
20, rue de la Tombe Issoire
Adresse Postale
11, villa Saint Jacques
75014 PARIS
Tél : 01 45 65 20 25
st.dominique.paroisse@orange.fr
Trouver une messe ?
Le portail jeune de l'Eglise de France
Voulez-vous rencontrer Jésus ?
La Voix du 14ème
Conférences des évêques de France
Le Jour du Seigneur
Radio Notre Dame
RCF : Radios chrétiennes francophones
Le saint du jour

Valeureux coq !

Le Baptême du Seigneur - 12 janvier 2020 - Année A

On le croyait définitivement perdu, détruit par les flammes ou pulvérisé dans sa chute… le coq de la flèche de Notre Dame a pourtant survécu au terrible incendie qui a ravagé la cathédrale. Il a été retrouvé, presque intact au milieu des ruines, mais légèrement cabossé. Ce coq, sculpture en bronze vert, œuvre de l’architecte Viollet-le-Duc, surplombait la ville de Paris à plus de 90 m de hauteur. Il contenait trois reliques que le Cardinal Verdier y avait placées le 25 octobre 1935 dans un étui de cuivre : une parcelle de la sainte couronne d’épines, une relique de saint Denis et une relique de sainte Geneviève.

Ces trois reliques ont bel et bien été identifiées, toujours portées par le valeureux coq malgré sa chute vertigineuse. L’archevêque de Paris voulait à l’époque faire de ce reliquaire gallinacé une sorte de « paratonnerre spirituel » pour la ville. N’est-ce pas ce que nous constatons ? En dépit de l’ardeur des flammes qui ont ravagé sa charpente, la cathédrale se dresse toujours debout, majestueuse, au cœur de la cité. En dépit de l’âpreté du combat contre les puissances des ténèbres, l’Église demeure bien vivante, dans notre capitale, déterminée à proclamer la Bonne Nouvelle du salut et à faire rayonner la lumière du Christ. Malgré l’effondrement du christianisme en Occident, la lumière de la foi brille toujours dans les cœurs de nombreux Parisiens.

Nous célébrons cette année le 16ème centenaire de la naissance de sainte Geneviève, patronne de Paris. Le 15 avril dernier, elle a de nouveau protégé notre ville en sauvant sa cathédrale. Ayons à cœur de lui rendre hommage tout au long de cette année, de l’invoquer, et de la solliciter avec foi. Sainte Geneviève ne manquera pas d’intervenir en notre faveur, comme le chantait Charles Péguy en 1912 :
« Et comme elle veillait tous les soirs, solitaire
Dans la cour de la ferme ou sur le bord de l’eau,
Du pied du même saule et du même bouleau
Elle veille aujourd’hui sur ce monstre de pierre. »

Abbé Cyril GORDIEN +

© Paroisse Saint-Dominique, Paris 14ème - 2011-2017