Menu | Contenu | Retour | Actualités | Progression | Rechercher | Pied de page | Plan du site | Accueil
Paroisse Saint Dominique
20, rue de la Tombe Issoire
Adresse Postale
11, villa Saint Jacques
75014 PARIS
Tél : 01 45 65 20 25
st.dominique.paroisse@orange.fr
Trouver une messe ?
Le portail jeune de l'Eglise de France
Voulez-vous rencontrer Jésus ?
La Voix du 14ème
Conférences des évêques de France
Le Jour du Seigneur
Radio Notre Dame
RCF : Radios chrétiennes francophones
Le saint du jour
MESSES A SAINT-DOMINIQUE
Messes en semaine
Lundi et mardi : 18h30
Mercredi à vendredi  : 12h15, 18h30
Samedi  : 9h
Messes dominicales
Samedi  : 18h30
Dimanche  : 9h, 10h30, 18h30
Pour les enfants, à 10h30, garderie et partage de la Parole adaptée.
- Des horaires particuliers sont prévus pour les fêtes et les temps de vacances.
Consultez les Annonces de la semaine dans la colonne de droite.
Diminuer la taille des caractères Augmenter la taille des caractères Imprimer la page
Accueil « Les éditoriaux du dimanche « 2021 « Le jour où le Ciel s’est ouvert

Le jour où le Ciel s’est ouvert

2ème dimanche du Temps Ordinaire - 17 janvier 2021 - Année B

En ce soir du 17 janvier 1871, il fait un froid glacial à fendre les pierres. La France est en guerre contre les Prussiens. Paris est assiégé, et l’armée ennemie se trouve aux portes de Laval. Dans un petit village de Mayenne, Pontmain, tout le monde prie, et dans les familles, on prie le chapelet chaque jour, en particulier pour les trente-huit jeunes hommes qui sont partis au front. Mais beaucoup sont découragés et abattus.

Un petit enfant, Eugène, qui aidait son père à piler les ajoncs dans la grange, sort « pour voir le temps »…Et tout-à-coup, en plein ciel, il aperçoit une belle dame, avec une robe bleue constellée d’étoiles dorées : c’est la Vierge Marie, qui lui transmet un message, à lui et aux autres enfants qui sont seuls à voir. Des lettres s’affichent une par une dans le ciel : « Mais priez mes enfants, Dieu vous exaucera en peu de temps, Mon Fils se laisse toucher » . Onze jours plus tard, l’armistice est signé, l’armée Prussienne quitte le sol Français, et les 38 jeunes de Pontmain reviennent sains et saufs.

Nous fêtons en ce dimanche les 150 ans de l’apparition, laquelle demeure pour nous une formidable leçon de prière, de confiance et d’espérance. En cette période troublée, pour ancrer fermement en nos âmes la vertu d’espérance, invoquons avec ferveur Notre Dame de Pontmain, « mère de l’espérance et reine de la paix ».

Abbé Cyril Gordien +, curé

© Paroisse Saint-Dominique, Paris 14ème - 2011-2017