Menu | Contenu | Retour | Actualités | Progression | Rechercher | Pied de page | Accessibilité | Plan du site | Accueil
Paroisse Saint Dominique
20, rue de la Tombe-Issoire
Adresse Postale
11, villa Saint Jacques
75014 PARIS
Tél : 01 45 65 20 25
Fax : 01 45 65 58 48
st.dominique.paroisse@orange.fr
MESSES A SAINT-DOMINIQUE
Lundi, une seule messe à 18h30
Mardi à vendredi :
8h, 12h15, 18h30
Samedi : 9h, 18h30
Dimanche
Eglise Saint-Dominique

9h, 10h30, 18h30
Pour les enfants, à 10h30, garderie et partage de la Parole adaptée.
Chapelle Saint-Yves
(11, rue Saint-Yves) :
9h30 (en français)
11h00 (en polonais)

- Des horaires particuliers sont prévus pour les fêtes et les temps de vacances.
Consultez les Annonces de la semaine dans la colonne de droite.
Diminuer la taille des caractères Augmenter la taille des caractères Imprimer la page
Accueil « Jumelage avec la M.A. de LA SANTE « Le MERCI de Soeur Marthe

Le MERCI de Soeur Marthe

"Je ne peux pas évoquer tout ce qui fut fort pour moi pendant ces huit années"

Au cours d’une réunion sur la Solidarité, quelqu’un m’a dit :
« Sœur Marthe, vous devriez venir à la prison ».

Ce n’était pas prévu et qui plus est la Direction de l’Administration Pénitentiaire m’a donné l’agrément en qualité d’aumônier catholique à compter du 1er juin 1999. C’est grâce à elle que j’ai pu entrer dans une cellule.

J’ai reconnu en cela l’appel du Christ qui m’envoyait vers vous ses frères et donc mes frères. À partir de ce moment-là, j’ai accueilli sa force de résurrection dans ma vie. Et c’est Lui, l’Esprit saint qui m’a rendue capable d’être près de vous. Ma « lettre » de mission c’était « vous » (2 Cor 3, 2-3)

j’ai découvert :

- L’enfermement symbolisé par la porte fermée et l’expression de votre gratitude dans l’exclamation :
« mais, quand tu viens, la porte est ouverte ! ».

- Le dénuement, l’indigence surtout à l’arrivée : enfermés dans une étroite cellule, avec des inconnus, tout vous manque ;

- Une immense détresse, surtout avant le procès, détresse multipliée par le ressassement quotidien («  ça tourne dans ma tête ») de tous -les aspects de l’affaire : avocat, juge, procès, famille etc.. La tentation du suicide etc..

J’ai été témoin de la Force Divine agissant en vous, témoin de l’efficacité de la Parole de Dieu. Pour cela je veux rendre grâce.

J’ai rencontré des hommes : qui s’appropriaient la prière des psaumes d’une manière inouïe :
« quand je lis cela (Ps 50) la paix tombe dans mon cœur »,
« dis, tu connais le psaume 51 ? »,
« lis mon psaume à moi » ;

il s’agissait du Psaume 86. Beaucoup ont emporté la Bible au Palais de Justice pour prier en attendant le procès, notamment les Psaumes 22 et 23.
- des assoiffés de Dieu et de sa Parole qui témoignaient
que grâce à sa méditation renouvelée
« la haine se dilue en mon cœur ».

Quelques-uns écoutaient régulièrement sur Radio Notre Dame l’Evangile du jour avec les commentaires et la cohérence des textes du dimanche M.NT.

- Ils ont accepté de se jeter dans la miséricorde du Père. Alors ils ont quitté l’attitude du déni pour assumer leur responsabilité, pour accéder à une liberté intérieure. Réconciliés avec eux-mêmes, ils peuvent repartir dans la vie.

- Ils cheminaient dans les sacrements de l’Eglise. Certains ont découvert le Christ devenu « ma lumière » et ont demandé le baptême. Ce fut une grande grâce pour moi de les accompagner à raison d’une heure par semaine au minimum. Ce fut une grâce aussi pour leurs codétenus chrétiens qui ont retrouvé la ferveur des débuts et demandé la confirmation. D’autres, fortement éprouvés par la maladie, ont demandé et reçu l’Onction des malades, force de l’Esprit Saint pour vaincre la maladie et pour communier à la Passion du Christ, ce qui donne sens à la souffrance.

Je ne peux pas évoquer tout ce qui fut fort pour moi pendant ces huit années. Mais je ne peux oublier que j’ai médité avec vous la passion du Christ.
- Il a été ligoté (Mt 27,2) - on vous a mis les menottes
- Ils l’ont maltraité : crachats, insultes, coups (Mt 26, 67)- on vous a humiliés.

C’est bouleversant, Il connaît d’expérience votre épreuve, votre souffrance. Il est avec vous.

Vous m’avez aidée à mieux connaître Jésus, à méditer cette kénose (abaissement) qui est sa gloire Ph 2, 6-11

Ensemble nous avons écouté, médité la Parole de Dieu. Maintenant je ne peux plus vous visiter, mais le Christ nous a unis pour toujours et nous allons continuer à puiser à la Source de Vie.

Contempler Son Visage.
Accueillir sa Parole.
Elle te façonne, te recrée, te renouvelle.

Sœur Marthe

Merci et bonne retraite Sœur Marthe !

Publié dans LIENS n°20, octobre 2007

© Paroisse Saint-Dominique, Paris 14ème - 2011-2013