Menu | Contenu | Retour | Actualités | Progression | Rechercher | Pied de page | Plan du site | Accueil
Paroisse Saint Dominique
20, rue de la Tombe Issoire
Adresse Postale
11, villa Saint Jacques
75014 PARIS
Tél : 01 45 65 20 25
st.dominique.paroisse@orange.fr
Trouver une messe ?
Le portail jeune de l'Eglise de France
Voulez-vous rencontrer Jésus ?
La Voix du 14ème
Conférences des évêques de France
Le Jour du Seigneur
Radio Notre Dame
RCF : Radios chrétiennes francophones
Le saint du jour
Dans la même rubrique
MESSES A SAINT-DOMINIQUE
Messes en semaine
Lundi et mardi : 18h30
Mercredi à vendredi  : 12h15, 18h30
Samedi  : 9h
Messes dominicales
Samedi  : 18h30
Dimanche  : 9h, 10h30, 18h30
Pour les enfants, à 10h30, garderie et partage de la Parole adaptée.
Chapelle Saint-Yves
11, rue Saint-Yves
Dimanche 11h00 (en polonais)
- Des horaires particuliers sont prévus pour les fêtes et les temps de vacances.
Consultez les Annonces de la semaine dans la colonne de droite.

Joseph, le juste

4ème dimanche de l’Avent - 22 décembre 2019 - Année A

Avant qu’ils aient habité ensemble, Joseph est troublé en constatant que Marie soit porteuse d’un enfant qui n’est pas de lui. Il décide donc de la répudier en secret pour ne pas la discréditer. Est-ce pour cela qu’il est juste ? Par ce « secrètement », Joseph dépasse une justice toute humaine. Mais l’ange lui apprend que cet enfant, Jésus, vient au monde par action de Dieu, l’Esprit Saint. C’est pour cela que Joseph est dans la possibilité d’aller au-delà de la Loi mosaïque : Joseph est invité à dépasser le biologique, le juridique pour entrer dans la logique du mystère de l’amour de Dieu : Dieu met au mode, dans ce monde que nous faisons, son Fils unique et bien aimé, Jésus, en qui toute personne pourra s’accomplir totalement, humainement et spirituellement et j’ose le dire, divinement en ce temps qui est le nôtre et à la fin des temps. Viens, Seigneur Jésus, viens combler notre attente !

Joseph est dépossédé de sa paternité biologique. Il aura un fils qui ne sera pas de lui, mais qu’il devra mener à la vie. Joseph accepte car il a compris que toute paternité, humaine ou spirituelle vient de Dieu, car Dieu est créateur de toutes choses comme le dit Eve dans la Genèse : J’ai acquis un homme de par Dieu (genèse 4,1). Abraham et Sarah ont fait la même expérience. Marie prendra également ce chemin de dépossession, dès la conception de Jésus en elle. Voie de dépassement, de désappropriation que prend Dieu Lui-même en envoyant son Fils unique et bien aimé prendre corps en notre humanité : c’est la logique de l’incarnation qui intéresse certes Dieu mais également toutes personnes.

Joseph est juste car il se dépossède pour faire vivre Jésus : il lui donnera un nom, le guidera dans son enfance dans la prière, dans un métier ensuite. Joseph conduit son enfant Jésus (Dieu sauve) pour qu’il accomplisse pleinement sa vie : se donner pour à son tour sauver en donnant la Vie. Dans la vie de Joseph nous retrouvons ainsi la Vie Trinitaire où chaque Personne de la Trinité se donne l’une à l’autre chacune à sa manière en vue de générer la vie des hommes.

Sommes-nous justes comme Joseph envers tous ceux qui forment corps avec nous d’une façon proche ou éloignée ? Sommes-nous en actes et en paroles les témoins de ce que nous croyons et aimons ?

Père Jean Robin, prêtre

© Paroisse Saint-Dominique, Paris 14ème - 2011-2017