Menu | Contenu | Retour | Actualités | Progression | Rechercher | Pied de page | Plan du site | Accueil
Paroisse Saint Dominique
20, rue de la Tombe Issoire
Adresse Postale
11, villa Saint Jacques
75014 PARIS
Tél : 01 45 65 20 25
st.dominique.paroisse@orange.fr
Trouver une messe ?
Le portail jeune de l'Eglise de France
Voulez-vous rencontrer Jésus ?
La Voix du 14ème
Conférences des évêques de France
Le Jour du Seigneur
Radio Notre Dame
RCF : Radios chrétiennes francophones
Le saint du jour
MESSES A SAINT-DOMINIQUE
Messes en semaine
Lundi et mardi : 18h30
Mercredi à vendredi  : 12h15, 18h30
Samedi  : 9h
Messes dominicales
Samedi  : 18h30
Dimanche  : 9h, 10h30, 18h30
Pour les enfants, à 10h30, garderie et partage de la Parole adaptée.
- Des horaires particuliers sont prévus pour les fêtes et les temps de vacances.
Consultez les Annonces de la semaine dans la colonne de droite.
Diminuer la taille des caractères Augmenter la taille des caractères Imprimer la page
Accueil « Les éditoriaux du dimanche « « Ma prière préférée »

« Ma prière préférée »

5ème dimanche de Pâques - 2 mai 2021 - Année B

En ce mois de Marie, alors que nous venons de recevoir les reliques de sainte Bernadette, je voudrais vous encourager à découvrir ou redécouvrir la belle pratique de la prière du chapelet. Pourquoi prier le chapelet, quel intérêt y a-t-il à répéter des prières déjà toutes faites ? La Tradition de l’Eglise a toujours recommandé la récitation du Rosaire. Ainsi, Jean-Paul II écrivait-il : « Le Rosaire est ma prière préférée », puis il confiait : « Le Rosaire m’a accompagné dans les temps de joie et dans les temps d’épreuve. Je lui ai confié de nombreuses préoccupations. En lui j’ai toujours trouvé le réconfort ». Voici deux raisons, dont chacune est suffisante, pour prier le chapelet : c’est une prière simple et efficace.

D’abord, c’est une prière faite de simplicité, à tel point qu’on l’a surnommée la prière du pauvre. Parfois, nous faisons tous l’expérience qu’il y a des circonstances de la vie où il est difficile de s’adresser au Bon Dieu, de lui parler, et l’on a du mal à trouver les mots justes. Le chapelet nous vient en aide, car il nous permet de prier avec la Parole même de Dieu. C’est alors le Rosaire qui porte notre prière, qui la fait monter vers le Seigneur. La répétition des Ave Maria, loin d’être laborieuse, signifie au contraire notre désir d’aimer notre Seigneur avec le secours de la Sainte Vierge.

La deuxième raison vient de l’expérience : cette prière est efficace, elle porte du fruit. Telle fut par exemple l’expérience de saint Louis-Marie Grignion de Montfort, que nous avons fêté le 28 avril : il avait remarqué que, dans les paroisses où il prêchait des missions, les fruits et les conversions se poursuivaient là où les gens priaient le chapelet. C’est pourquoi l’Eglise recommande à la force de cette prière des intentions particulières, spécialement les causes les plus difficiles (épreuves familiales, professionnelles, etc.).

Souvenez-vous que le samedi, à 11h, le chapelet est médité dans la chapelle Notre Dame de Bonheur. Et pourquoi pas, bientôt, tous les jours ?

Abbé Cyril Gordien +

© Paroisse Saint-Dominique, Paris 14ème - 2011-2017